Librairie | Recherche



Catégorie  
Titre ou mot-clef  
Auteur  


Entrez, de préférence, deux mots.
ex.: Chateaux Bretagne, Archives, Auvergne,
Héraldique Normandie, Généalogie, Epinal...

Utilisez le singulier, la recherche sera plus large.
Vous pouvez également utiliser une racine pour une recherche encore plus large.

ex.: chev pour chevalier, chevalerie, chevaux, ...
Vos caractères peuvent-être accentués ou non, en majuscules ou minuscules.

Nombre d'articles par page

Page 1 sur 2  -  79 articles.

 1  2  page suivante>>


SOUVENIRS DE FAMILLE (BRESSON)

Abbé Augustin Bresson

SOUVENIRS DE FAMILLE (BRESSON)

Collecte de la mémoire familiale Bresson, originaire d'Auvergne, et qui par alliance avec la famille Cartier, a donné naissance à la famille de filateurs et industriels, les Cartier-Bresson. Le célèbre photographe est issu de cette famille.

Voir la table des noms de cet ouvrage

1911, réimpression 2001, 100 pages dactylographiées, 21 x 29,7 cm, 25.00€

LA PRINCIPAUTE DE SCEAUX

J.L. Gourdin

LA PRINCIPAUTE DE SCEAUX

Au voisinage de la cour de la duchesse du Maine, voici l'histoire de Sceaux dans la première moitié du XVIIIe siècle. Cette histoire est écrite au travers de la vie des riches propriétaires des maisons des champs qui entourent le village. Elle constitue une véritable histoire en réduction du Royaume, tant ces personnages se trouvent mêlés aux grands évènements qui jalonnent ces cinquante années. On croise ainsi les familles Aguesseau, Amelot, Argenson, Bezons, Brancas, Cadeau, Chaillon, de Chalais, Chamillart, Chauvelin. Chavet, Choiseul Beaupré, Colbert, Couperin, Delpech, Dezaleux. Dufort de Cheverny, Estrades, Estrées, Feydeau de Brou, Flesselles. Foucault de Magny, Frémyn, Grouchy, Guigou, Harcourt, Hocquet, Hosdier, Huguet de Sémonville, La Condamine, Lalive, La Rochefoucault, Le Couteulx, Le Fèvre de Caumartin, Le Normant, Le Rebours, Louvencowt, du Maine, Menou, du Metz, Moufle, Nau, Nevers, Orseau, Pajot, Phélippeaux, Pompadour, Pontécoulant, Poquelin. Quentin de Richebourg, Ragareu, Rochechouart de Mortemart, de Romanet, Rouillé, de Talleyrand, Tauzier, Thierry de Ville d’Avray, Trouson du Coudray, Trudaine, Vendôme, Villar, Vougny, Willart.

2011, 15 x 24, 376 p., 24€

LES PATRONS DU SECOND EMPIRE : banquiers et financiers parisiens

Stoskopf (Nicolas)

LES PATRONS DU SECOND EMPIRE : banquiers et financiers parisiens

Reconstituer la biographie d'une petite centaine d'entrepreneurs qui, pour la plupart, s'affairaient sous le Second Empire entre les rues de la Chaussée-d'Antin et du Faubourg-Poissonnière, donne le privilège de pénétrer dans le cocur même du capitalisme français au xixe siècle. Le point de vue est saisissant : le regard porte des débuts de la Restauration, avec les premiers succès de James de Rothschild à Paris, la fondation de la Caisse d'épargne et des compagnies d'assurances, les emprunts d'État émis par une haute banque en formation, jusqu'aux krachs des années 1880 qui consacrent l'échec de la banque mixte en France. Il embrasse la construction des chemins de fer, la révolution bancaire, les transformations urbaines, les investissements dans les mines et la sidérurgie, le négoce international. Il ne se limite pas à la France, ni même à l'Europe, mais s'étend de l'Amérique à la Russie, au Maghreb, à l'Égypte ou à la Turquie ottomane. On ne voit pas mieux les choses, on les voit autrement, à l'échelle de la vie humaine et du mouvement des affaires, à l'aune des projets et des ambitions de quelques décideurs, de leurs réussites ou de leurs échecs.

2002, 16 x 23, 384 p., 39.00€

Île de France, édifices connus et méconnus

P. Thiébaut

Île de France, édifices connus et méconnus

Au-delà de simples photographies, seul le croquis pouvait offrir au lecteur une nouvelle approche l'invitant à une relecture des édifices mettant en exergue leur composition , leur structure et leur modénature. Pour ne pas occulter le pouvoir de l'image, des textes concis, à vocation pédagogique, décryptent le style ou le caractère de chacun de ces bâtiments.

2002, 30 x 24, 250 p., 45.00€

LES HOTELS PARTICULIERS PARISIENS

de Larbodiere JM

LES HOTELS PARTICULIERS PARISIENS

Environ huit cent hôtels particuliers font aujourd'hui partie du paysage parisien. Qu'est ce qu'un hôtel particulier ? Une habitation pour une seule famille, qui affirme le statut social privilégié de ses habitants. En ouvrant la porte cochère, on pénètre dans une cour intérieure qui permet d'accéder aux bâtiments imposants logeant les maîtres et les nombreux domestiques, donnant sur un jardin clos et quelques espaces spécifiques à la haute société. Reconnaître la façade d'un hôtel particulier parisien, c'est déterminer son époque et découvrir son histoire. Véritables joyaux d'architecture, ces façades témoignent de l'évolution des modes de vie et de l'histoire de Paris du Moyen Âge au XXe siècle. Un livre essentiel pour arpenter les rues de la capitale d'un oeil averti !

2004, 21 x 28, relié, 220 p. 25.00€

LA LISTE CIVILE EN FRANCE, DROIT, INSTITUTION ET ADMINISTRATION

SALLES, D.

LA LISTE CIVILE EN FRANCE, DROIT, INSTITUTION ET ADMINISTRATION

Née le 07 octobre 1789, disparue en 1792 et de retour à partir de 1804, elle est le moyen de financement de l’institution monarchique ou impériale. Un pan du statut du Prince dans les institutions, sous un jour inédit.

45€

ARCHITECTURES DE BRIQUE EN ILE DE FRANCE,

Collectif

ARCHITECTURES DE BRIQUE EN ILE DE FRANCE,

Résultat d’années d’enquêtes et d’analyses du bâti francilien, cet ouvrage dévoile un aspect inédit du patrimoine régional?: la richesse et la diversité de l’architecture de brique en proche banlieue parisienne. Une approche originale.

304 p., 265 illustrations, 39€

LE PLAN ITINERAIRE DE PARIS EN 1850

LE PLAN ITINERAIRE DE PARIS EN 1850

Il s'agit bien d'un plan de 1850, dans un Paris dont les contours et les arrondissements ne sont pas ceux d'aujourd'hui. Pour le généalogiste, le repérage des rues anciennes, des changements de noms, des paroisses et des études de notaire donne des indications précieuses. Pour le simple curieux, ce guide permet d'entreprendre des promenades insolites dans un Paris d'autrefois et de visualiser plus rapidement les transformations. Chacun peut ainsi s'amuser à constater, en marchant dans les rues plan en main, les modifications intervenues en 150 ans dans son quartier.

2007, 15 x 21, 96 p. 18.00€

LE JOURNAL DE CLAIRAMBAULT, LES GRANDES RECHERCHES DE LOUIS XIV SUR L'ORIGINE DES FAMILLES NOTABLES DE LA GENERALITE DE PARIS

Frédéric de Berthier de Grandry

LE JOURNAL DE CLAIRAMBAULT, LES GRANDES RECHERCHES DE LOUIS XIV SUR L\'ORIGINE DES FAMILLES NOTABLES DE LA GENERALITE DE PARIS

Maintenues, décharges et condamnations, élection de Paris, Beauvais, Compiègne, Coulomiers, Dreux, Etampes, Joigny, Mantes, Meaux, Melun, Montfort, Montereau, Nemours, Nogent, Pontoise, Provins, Rozay-en-Brie, Saint-Florentin, Senlis, Sens, Tonnerre, Vézelay. Les grandes recherches sur la noblesse furent un évènement social majeur du XVIIIe siècle. Louis XIV maîtrisa ainsi sa noblesse et affermit le pouvoir royal face à l'aristocratie tout en remplissant les caisses de l'état. Faire ses preuves de noblesse devint par la suite un évènement social incontournable, un rite initiatique marquant la vie d'un jeune gentilhomme. Le Journal de Clairambault donne ainsi un magnifique tableau de la haute société parisienne juste un siècle avant la révolution. S'il était encore nécessaire de le prouver, cet ouvrage montre une nouvelle fois que la bourgeoisie et la noblesse étaient intimement mêlées et se retrouvent dans une quête, une culture identique, des intérêts tournés vers la cour. Le journal de Clairambault permet de présenter les plans de Paris de Jean de La Caille(1714).

2003, A4, 526 p., 49€

DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE DES FINANCIERS EN FRANCE AU XVIIIe SIECLE

Thierry Claeys

DICTIONNAIRE BIOGRAPHIQUE DES FINANCIERS EN FRANCE AU XVIIIe SIECLE

Ce dictionnaire biographique et prosopographique concerne les financiers et intéressés dans les affaires du Roi, établis à Paris pour l’ensemble du XVIIIe siècle. Il contient environ 1300 notices biographiques, 14700 notes en bas de page (plus de 20000 références dont plus de 90% proviennent de source de première main). Le chercheur ou le curieux y trouvera plus de 3000 inventaires après décès référencés, ainsi que de très nombreux contrats de mariages, traités d’offices, actes de sociétés, et partage de successions.

2009, 15 x 22, 2 tomes, 1150 + 1214 p., 120€

Histoire et genealogie de la maison Rillart - Ile de France et Picardie

GOUZILLON de BELIZAL, Ch. H. de

Histoire et genealogie de la maison Rillart - Ile de France et Picardie

Collecte de la mémoire familiale de la maison Rillart (de Verneuil, Fontenay, Versigny, Espourdon, Monceau Le Wast...) en Ile de France et Picardie du XVIe au XXe siècle. Nombreuses illustrations couleurs et pièces justificatives. Index des noms.

2001, 308 p., 18 x 27 cm, 55.00€

LE SURINTENDANT DE VERSAILLES, grande et petites histoires d'un chateau mythique

Ch. Tardieu

LE SURINTENDANT DE VERSAILLES, grande et petites histoires d'un chateau mythique

Pour la première fois, les coulisses du château de Versailles vous sont contées par son ancien administrateur général, que l'on aurait pu appeler autrefois le « Surintendant ». Recevoir chaque année plus de trois millions de visiteurs demande de gérer une machine énorme. Comment financer, réaliser les nécessaires travaux de restauration et séduire les mécènes ? Les audaces de l'art contemporain ont-elles droit de cité dans ce temple du classicisme ? Dans cet ouvrage, s'invite aussi la grande Histoire qui imprègne les murs du château, où flottent les fantômes d'un Louis XIV hanté par la Fronde, de Louis XV le neurasthénique, de la gracieuse et trop légère Marie-Antoinette. À travers eux, s'incarne la « petite » histoire - les vicissitudes de la vie à la cour, le rêve bucolique qui a inspiré le hameau de la Reine, les secrets acoustiques de l'Opéra. Amoureux du parc et des appartements royaux dont il connaît chaque recoin, Christophe Tardieu en offre une visite guidée originale et nous dévoile les merveilles trop précieuses pour être accessibles au public. L'auteur livre enfin de nombreuses anecdotes hautes en couleurs la bataille à mains nues des intégristes contre l'exposition iconoclaste des robes de Christian Lacroix, l'explosion de la Galerie des Glaces évitée de justesse, le tournage du Marie-Antoinette de Sofia Coppola, une soirée au Grand Trianon avec, en invité d'honneur, un Gérard Depardieu passablement éméché... Passionnant comme un livre d'histoire, édifiant comme un témoignage sur les arcanes d'un lieu mythique.

2010, 15 x 24, 240 p., 20€

DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARTS, METIERS ET PROFESSIONS exercés dans Paris depuis le XIIIe siècle

Alfred Franklin

DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARTS, METIERS ET PROFESSIONS exercés dans Paris depuis le XIIIe siècle

Référence en la matière, ce rare dictionnaire, consultable seulement dans quelques bibliothèques spécialisées, a enfin fait l'objet d'une réimpression à tirage limité de son édition originale de 1906. Un événement très attendu, car, en un siècle, le Franklin est devenu la mine d'or de tous les passionnés d'Histoire, mais aussi des généalogistes, étudiants, chercheurs, historiens... Ceux-ci y trouvent une profusion de matériaux archivistiques et bibliographiques de premier ordre et des éclairages érudits de l’auteur sur tous les métiers d’autrefois à Paris, du XIIIe au XIXe siècle.

2010, 17,5 x 25,5, 896 p., 48€

Les Bourgeois de Paris au XVIIIe siècle : identification d'une catégorie sociale polymorphe

Laurence Croq

Les Bourgeois de Paris au XVIIIe siècle : identification d'une catégorie sociale polymorphe

1997, 600 p., 16 x 24, Thèse de doctorat. 48.00€

Les fermiers de l’Ile-de-France XVe-XVIIIe siècle

MORICEAU, Jean-Marc

Les fermiers de l’Ile-de-France XVe-XVIIIe siècle

A quelle position sociale les élites rurales de l’ancien régime pouvaient-elles prétendre dans un secteur pilote du capitalisme agricole ? Comment se sont-elles renouvellées ? Et quelle fut leur action dans les transformations de l’agriculture ? Ce livre répond à ces questions. Table des noms cités.

1994, 1070 p., 15 x 23, 38.00€

La vie a Paris sous la commune

Victor Debuchy

La vie a Paris sous la commune

L'auteur nous plonge dans les convulsions d'un Paris livré à une haine sans pitié, exercée par le biais d'une presse déchaînée, par la désertion, le sabotage, la trahison, puis par des massacres à la lueur des incendies qui en accroissent encore la fureur, avec pour épilogue les tristes convois de prisonniers livrés à la vindicte publique. Telle fut la vie à Paris du 18 mars au 28 mai 1871.

2001, 16 x 24, 268 p., 28.00€

Les annales du diocese de Soissons

Abbé Pécheur

Les annales du diocese de Soissons

Cet ouvrage magistral est la référence incontournable de l'histoire de l'ancien diocèse de Soissons des origines au XIXe siècle. C'est une histoire régionale détaillée du diocèse qui s'étendait de Compiègne à Fismes et de Coucy à Montmirail.

1863-1895, Édition numérisée des 10 volumes, soit plus de 6000 pages sur un seul CD, Version PC et Mac, 2004, 75.00€

CHÂTEAUX & LIEUX D'HISTOIRE en Eure et Loir

Guillaume de Morant

CHÂTEAUX & LIEUX D'HISTOIRE en Eure et Loir

Un livre exclusivement consacré aux châteaux et lieux d'Eure et Loir. Ce département est riche de centaines de demeures connues ou inconnues, somptueuses ou modestes, en ruines ou récemment restaurées. Cet ouvrage est une succession de partis pris, de coup de cœur et d'anecdotes puisées pour la plupart chez les propriétaires mêmes de ces demeures. Il y a les châteaux de favorites comme Anet ou Maintenon, les forteresses et les donjons du moyen-âge comme Auneau ou Alluyes, les demeures littéraires telle Montboissier ou la Ferté-Vidame. Ces châteaux sont tous passés sous l'objectif du photographe Arnaud Lombard qui nous propose un regard très personnel sur l'architecture ancienne.

Voir la table des noms de cet ouvrage

1999, 21 x 21 cm, 125 p., nombreuses illustrations, 29.00€

ASPECT DE PARIS AU XVIIIe siècle

Paul Lacroix

ASPECT DE PARIS AU XVIIIe siècle

1875. Fac-similé de l'édition publiée en 1875 par la librairie Firmin Didot Frères et Fils, ce livret est le treizième de l'étude réalisée par l'éminent bibliophile Jacob (Paul Lacroix) sur les institutions, usages et costumes au XVIIIe siècle. En 1710 on comptait 700 000 individus venus de toutes les provinces et de tous les pays du monde se fixer dans la capitale. Intérêt, amour pour les plaisirs semblent être les principaux pôles d'attraction de Paris. Au hasard des rues étroites et sales, on rencontre petits métiers ambulants, mendiants, portefaix, vagabonds, musiciens, badauds et petits bourgeois, une population cosmopolite, agitée et bruyante. Vivante, documentée, anecdotique, l'étude de Paul Lacroix s'appuie sur de nombreuses illustrations des meilleurs artistes de l'époque (Saint-Aubin, Minart, Bouchardon, etc.). " Aspect de Paris au XVIIIe siècle " plaira à tous les parisiens, vrais ou d'adoption.© Micberth

1986, 20 X 30, 19.00€

CLERMONT et ses environs

MM. Debauve & Roussel

CLERMONT et ses environs

1890. " Clermont s'est trouvé mêlé aux événements militaires de la France pendant quatre siècles : la position et l'importance de son château fort lui valurent cet honneur peu enviable ", lit-on dans " Histoire et description du département de l'Oise, canton de Clermont ", ouvrage paru en 1890 que nous rééditons aujourd'hui. Le lecteur découvrira donc dans ces pages l'importance du calvinisme à Clermont, deuxième temple du royaume au XVIe siècle, ainsi que les terribles combats de la Ligue. Il revivra le passé des villes et villages du canton. Il retrouvera ses ancêtres dans les maires, députés et autre personnes citées et apprendra l'histoire des familles de Fitz-James, de Cernoy, de Ravenel, d'Avrigny. Célèbre également pour son marché, l'un des plus grands de la région jusqu'au XIXe siècle, Clermont connaîtra la fin de sa renommée avec l'arrivée du chemin de fer. Rééditer ce livre, c'est ressusciter pour un temps le passé glorieux de Clermont et de toute la région et le fixer dans les mémoires. C'est aussi rendre hommage aux amateurs qui ont accompli un remarquable travail. © Micberth

1988, 14 X 20, 178 pages 23.00€

MOUY (Histoire de)

A.-J. Warmé

MOUY (Histoire de)

1873. " L'homme qui s'est donné pour tâche d'écrire l'histoire (..) d'une simple bourgarde, cherche d'abord à faire connaître ce qui fait l'objet de son travail; et moins la localité est connue, plus il éprouve de difficultés pour donner quelques mérites à son oeuvre ", écrit A.-J. Warmé dans l'avant-propos de son ouvrage paru en 1873. En rééditant une partie de cet ouvrage, " Mouy et ses environs ", nous tenons à rendre hommage à l'immense travail de l'auteur, complément indispensable de " Historique et statistique du canton de Mouy " que M. Graves fit paraître en 1835. Le lecteur retrouvera avec émotion ses ancêtres dans les personnages cités, les listes des maires, des notaires, des marguilliers. Il apprendra l'origine des noms de rues, des lieux qu'il fréquente régulièrement. Autant de repères qui restituent aux lieux une mémoire indispensable pour fixer le passé.© Micberth

1988, 14 X 20, 180 pages 24.00€

MONTATAIRE (Histoire de)

D. Fauré-Hérouart

MONTATAIRE (Histoire de)

1903. " Apprendre notre histoire locale, c'est encore fortifier (... ) l'amour que chacun éprouve pour la France ", écrit D. Fauré-Hérouart dans la préface de son ouvrage, paru en 1903, que nous rééditons aujourd'hui. C'est en feuilletant les archives de la mairie que l'auteur, alors maire de Montataire, eut envie d'écrire l'histoire de sa ville, depuis l'invasion de Jules César jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le lecteur découvrira dans ces pages l'importance du domaine de Montataire autrefois, l'histoire de Jean de Madaillan, fidèle serviteur du roi Henri IV, la vie agitée du célèbre marquis de Lassay, la grotte de Pierre l'Ermite, les premiers soulèvements des Jacques. Il retrouvera avec émotion ses ancêtres dans les nombreux noms cités. Un précieux ouvrage de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1988, 14 X 20, 178 pages 26.00€

RESSONS-SUR-MATZ. Recherches et souvenirs

A. Tassin

RESSONS-SUR-MATZ. Recherches et souvenirs

1887. L'histoire de Ressons-sur-Matz est une réédition de l'ouvrage publié en 1887 par A. Tassin qui destinait ses recherches " aux enfants du pays qui (...) désireront se rappeler les souvenirs qui ont fait l'objet des conversations de plusieurs générations avant d'être recueillis et coordonnés ". On y découvre l'importance stratégique de Ressons autrefois, l'histoire de ses seigneurs : François de Clèves, Thomas Rivié, L.-M. de Gouy, ou encore celle de Démocharès, le célèbre grand Inquisiteur. On revit les invasions des Anglais, des Bourguignons, des Espagnols, les heurs et malheurs de la population et ses traditions. Fruit d'un travail de dix années de recherches, ce livre cite les noms de nombreux habitants où le lecteur retrouvera avec émotion ses ancêtres. Un témoignage remarquable réalisé par un homme attaché à son pays. © Micberth

1988, 14 X 20, 146 pages 20.00€

ESTREES-SAINT-DENIS et ses environs

J.-E. Mermet

ESTREES-SAINT-DENIS et ses environs

1907. Toutes les informations historiques souhaitables sur les communes de : Armancourt, Arsy, Canly, Chevrières, Estrées-Saint-Denis, Le Fayel, Francières, Granfresnoy, Hémévillers, Houdancourt, Jonquières, Lachelle, Longueil-Sainte-Marie, Le Meux, Montmartin, Moyvillers, Rémy, Rivecourt. L'auteur nous fait découvrir les origines gallo-romaines de bon nombre de ces localités, il évoque la famille de Gouy d'Arsy, les ducs de la Mothe-Houdancourt, nous conte l'histoire de Guillaume le Fayel, dit le Bègue et celle du Grand Ferré qui se conduisit en héros face aux Anglais. Nous voyons revivre les seigneurs de Fayel et nous visitons les jardins du château de Le Meux, dessinés par Le Nôtre. Nous pouvons aussi nous glisser dans les souterrains de Lachelle et de Canly, cachettes sûres en cas d'invasions, et nous apprécions toutes les richesses du pays : le vin de Jaux, réputé au XVIIIe siècle, le marché des chevaux et des grains à Estrées. © Micberth

1988, 14 X 20, 124 pages 65.00€

CUISE-LA-MOTTE et ses environs (Essais historiques sur les cantons d'Attichy, Compiègne, Estrées-Saint-Denis et Guiscard)

J.-E. Mermet

CUISE-LA-MOTTE et ses environs (Essais historiques sur les cantons d'Attichy, Compiègne, Estrées-Saint-Denis et Guiscard)

1907. Toutes les informations historiques souhaitables sur les communes de : Attichy, Autrêches, Berneuil-sur-Aisne, Bitry, Chelles, Couloisy, Courtieux, Croutoy, Cuise-la-Motte, Hautefontaine, Jaulzy, Moulin-sous-Touvent, Nampcel, Pierrefonds, Rethondes, Saint-Crépin-aux-Bois, Saint-Etienne, Saint-Jean-aux-Bois, Saint-Pierre-les-Bitry, Tracy-le-Mont, Trosly-Breuil. L'auteur a puisé de nombreux renseignements dans les ouvrages d'Emile Coët et de Louis Graves pour réaliser le sien et nous proposer une histoire aussi exhaustive que possible de toutes les communes du canton de Cuise-la-Motte. Ainsi il évoque des personnages illustres comme Gaucher d'Autrêches, qui accompagna saint Louis en Terre Sainte, la (redoutable) marquise de Brinvilliers, l'humaniste Nicolas Nancel, né à Nampcel en 1539 ou encore le capitaine Antoine Rieux qui se distingua pendant les guerres de religion. Il nous permet de découvrir aussi la ville royale de Chelles où Louis le Bègue fut reconnu roi, le premier château de Pierrefonds, l'église fortifiée de Jaulzy ou l'établissement des Templiers à Tracy-le-Mont. Les prestigieuses familles de Montmorency, de Nanteuil et de Cuise revivent sous nos yeux. Quelques exemples, parmi beaucoup d'autres, de la richesse documentaire et anecdotique contenue dans ce livre. © Micberth

1988, 14 X 20, 112 pages 18.00€

GUISCARD, LASSIGNY et leurs environs. Notice historique et statistique sur les communes de l'arrondt de Compiègne

Emile Coët

GUISCARD, LASSIGNY et leurs environs. Notice historique et statistique sur les communes de l'arrondt de Compiègne

1883. Cet ouvrage est une réédition des notices consacrées aux cantons de Guiscard et de Lassigny dans le livre d'Emile Coët intitulé " Notice historique et statistique sur les communes de l'arrondissement de Compiègne ". Comment imaginer la beauté des lieux qui entouraient le château de Guiscard ? En 1810, écrit l'auteur, " l'eau cessa d'alimenter les canaux, les serres ne furent plus entretenues ; enfin, cette propriété naguère si florissante tomba en ruine. " Et en 1848, " les deux tiers du château furent démolis, les étangs desséchés et le parc fut abattu. " E. Coët nous offre un voyage étonnant dans le passé de toute la région. Il nous rappelle les origines gallo-romaines de Gury, Lagny, Libermont... Il nous conte la légende de la célèbre Tour Roland à Lassigny ou encore la chute tragique du clocher en 1860. Il ressus-cite les prestigieuses familles de Nesle, de Belloy, d'Humières et redonne vie aux châteaux et monuments aujourd'hui disparus. L'auteur nous apprend que Jeanne d'Arc fut prisonnière à Beaulieu-les-Fontaines et Elincourt-Sainte-Marguerite ou encore que Mme Récamier se retira dans l'Abbaye-aux-Bois, fondée en 1202. Un ouvrage passionnant destiné à tous les amateurs d'histoire locale soucieux de connaître le passé de leurs ancêtres. © Micberth

1988, 14 X 20, 132 pages 21.00€

CREVECOEUR-LE-GRAND (Histoire de)

Louis Hubert

CREVECOEUR-LE-GRAND (Histoire de)

1870. " Puisse ce livre (...) mettre en relief une localité si digne d'intérêt ! Puisse la modeste couronne seigneuriale que nous avons tressée pour Crèvecoeur, rayonner sur le canton lui-même ! ", écrivait Louis Hubert dans son ouvrage paru en 1870. Si nous avons choisi de rééditer ce livre aujourd'hui, c'est pour que le passé d'une ville autrefois renommée reste présent dans la mémoire de ses habitants. L'auteur fait ainsi revivre le magnifique château où séjourna François Ier et l'Iiistoire de ses seigneurs: l'amiral de Bonnivet, ami du roi, le maréchal des Cordes, habile diplomate du XVe siècle. Il raconte comment le domaine fut dévasté par Gribeauval en 1590, pendant les guerres de la Ligue. Il explique pourquoi le territoire resta en friche pendant vingt-quatre ans, après le massacre des habitants par les Espagnols au XVIIe siècle. Précieux document de référence, cet ouvrage tourne une page d'histoire passionnante pour le lecteur qui effectuera un émouvant voyage dans le passé.© Micberth

1988, 14 X 20, 214 pages 27.00€

RIBECOURT (Histoire de)

Léon Mazière

RIBECOURT (Histoire de)

1875. " On ne doit pas s'attendre à rencontrer dans le passé d'un petit village comme Ribécourt des faits bien importants ", écrivait Léon Mazière dans la notice parue en 1875 que nous rééditons dans cet ouvrage. Pourtant, il nous offre de précieux renseignements sur l'origine de la commune, la vie de ses seigneurs, les principaux événements qui la marquèrent au cours des siècles. Ainsi, l'auteur ressuscite les familles de Baez, de Ribécourt, de Saussoy. Il nous raconte les méfaits du sinistre Charles II, " Grand boucher de Picardie ", chevau-léger du roi Henri III ou l'histoire de Jacques de Humières, promoteur de l'Union en Picardie au XVIe siècle. Il fait revivre la puissante abbaye d'Ourscamp, le château bâti par le chevalier de Raray au XVIIe siècle. Paroisse rattachée à la couronne de France en 1213, Ribécourt connut son développement dès 1472, avec la construction du " Grand Chemin de Compiègne à Noyon " et fut en grande partie ruinée pendant les guerres de religion. Son passé méritait d'être exhumé. Et l'ouvrage de Léon Mazière passionnera tous les amateurs d'histoire locale soucieux de mieux connaître leur région.© Micberth

1989, 14 X 20, 158 pages 22.00€

CHAUMONT-EN-VEXIN (Description, histoire et statistique de la ville de)

J.-B. Frion

CHAUMONT-EN-VEXIN (Description, histoire et statistique de la ville de)

1867. Ancien juge de paix, membre du conseil général de l'Oise, Chevalier de la Légion d'honneur et officier d'Académie, J.P. Brion définit, dans son avant-propos, le but qu'il poursuivait avant de réaliser son ouvrage : " faits qui s'y produisirent, ainsi que dans la contrée. " Le résultat est le livre cité ici, composé de dix-sept chapitres et retraçant l'histoire d'une ville souvent convoitée, maintes fois assiégée, pillée et brûlée, qui vécut sous la domination anglaise pendant trente ans. Il évoque les personnages qui s'y sont illustrés : Drogon, compagnon de Richard de Normandie en Terre sainte, Guillaume II, chevalier et chambellan de Charles VII, ou encore Pierre de Tarentaise grâce à qui la paix fut conclue en 1174 avec l'Angleterre. Cet ouvrage est aussi un véritable voyage dans le passé, année après année, qui nous fait connaître tous les événements importants, les anecdotes, les heurs et les malheurs d'une ville détruite sur ordre de Henri II, en 1167, puis reconstruite au pied de la montagne. Un précieux et passionnant document de référence. © Micberth

1988, 14 X 20, 253 pages 29.00€

VERVINS (Histoire de)

Amédée Piette

VERVINS (Histoire de)

1841. L'ouvrage d'Amédée Piette dont nous rééditons la première partie, fut publié en 1841 sous le titre " Essais historiques sur la ville de Vervins ". Totalement détruite par les Espagnols en 1552, à une maison près, Vervins fut souvent envahie et saccagée par l'ennemi. Soucieux de rédiger une " oeuvre consciencieuse, qui peut à la fois intéresser et instruire ", l'auteur nous livre ainsi l'histoire de la ville depuis sa fondation par Raoul de Coucy au XIIe siècle. Il redonne vie à ses puissants seigneurs, en particulier Thomas de Marle, " Sire par la grâce de Dieu ", auquel on attribue la charte d'affranchissement connue sous le nom de Loi de Vervins. Cette loi, nous apprend l'auteur, " fut un des premiers monuments de ce genre rédigé en français ". Parmi les événements dont Vervins fut le théâtre, il faut citer le traité de paix signé en 1475 entre Louis XI et Charles-le-Téméraire et celui qui fut conclu en 1598 entre la France et les Pays-Bas. L'auteur nous apprend encore la rivalité existant entre Vervins et Guise qui se disputaient le chef-lieu du district en 1790, les épidémies de peste en 1635 ou de choléra en 1832, qui décimèrent la région. Précieux document de référence, cet ouvrage passionnera tous les amateurs d'histoire locale qui souhaitent découvrir leur ville.© Micberth

1988, 14 X 20, 200 pages 26.00€

BRAINE (Histoire de)

Stanislas Prioux

BRAINE (Histoire de)

1846. " Nous offrons ce livre à nos lecteurs comme un travail consciencieux et désintéressé ", écrit Stanislas Prioux dans son ouvrage paru en 1846 que nous rééditons aujourd'hui. Il ajoute : " cette histoire (...), à défaut de style, offrira du moins au lecteur un aperçu presque complet de tous les faits importants qui se sont passés à Braine et dans les environs ". Le lecteur découvrira ainsi le passé de cette ville qui " tient une place importante dans l'histoire par le choix que les Mérovingiens en avaient fait pour leur résidence de prédilection. " Il suivra l'évolution du bourg, de ses habitants, des monuments à travers les siècles. Il apprendra comment la comtesse de Braine convertit de nombreuses familles juives au catholicisme au XIIe siècle. Il suivra l'histoire des prestigieux seigneurs de Braine : Robert IV de la Marck, maréchal de France. Robert Ier, comte de Dreux et frère de Louis VIII ; ou encore Philippe, évêque de Beauvais. L'ouvrage de S. Prioux offre de nombreux et précieux renseignements sur les faits qui marquèrent Braine au cours des siècles. Il passionnera tous les amateurs d'histoire locale soucieux de connaître le passé de leurs ancêtres.© Micberth

1989, 14 X 20, 238 pages 28.00€

VIC-SUR-AISNE (Histoire de)

l'abbé Poquet

VIC-SUR-AISNE (Histoire de)

1854. L'ouvrage de l'abbé Poquet que nous rééditons, parut en 1854 sous le titre " Précis historique et archéologique sur Vic-sur-Aisne ". On y découvre l'histoire chronologique de la commune, depuis l'époque romaine où elle servait de poste d'observation pour surveiller le cours de l'Aisne et l'arrivée des grands chemins. L'abbé Poquet redonne vie au premier château construit par Eudes, comte de Paris en 889, contre les invasions normandes. Il raconte le vol des reliques de sainte Léochade en 1219 et comment l'endroit où elles furent retrouvées devint lieu de pèlerinage. Il retrace les combats de la Ligue et l'enlèvement de la place par le prince de Condé en 1563. Il narre la fin tragique de Gaucher d'Autresches en Terre Sainte et explique les bienfaits de l'abbé de Pomponne qui créa au XVIIIe siècle une école gratuite pour les jeunes filles et un bureau de bienfaisance. Un ouvrage de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale soucieux de connaître le passé d'un bourg " si coquettement assis sur la rive droite de l'Aisne ".© Micberth

1989, 14 X 20, 187 pages 24.00€

VILLERS-COTTERETS et ses environs

A. Michaux

VILLERS-COTTERETS et ses environs

1867. " On pourrait croire que le Valois devait se ressentir de toutes les guerres civiles. Tous les partis s'y donnaient rendez-vous et venaient y combattre ", écrit Alexandre Michaux dans l'ouvrage paru en 1867 que nous rééditons aujourd'hui. Si la région connut en effet souvent le malheur, en particulier sous le règne de Philippe de Valois, elle se développa considérablement sous François Ier. Ainsi la cour résida-t-elle souvent dans le nouveau château construit à Villers-Cotterêts, jusqu'au XVIIIe. L'auteur nous invite à découvrir l'histoire de la ville depuis le VIIe siècle jusqu'en 1867. Il fait revivre les châteaux, les églises, les monastères des alentours. Il nous conte la légende de l'abbé Beaudouin, le miracle de l'abbaye de Vivières ou de Longpont, l'histoire du couvent de Longpré. Il relate le terrible carnage des loups au cours du XVe siècle; ils étaient si nombreux qu'ils envahissaient les maisons et se jetaient sur les enfants. Le lecteur apprendra avec intérêt l'origine des lieux qu'il fréquente quotidiennement. Il retrouvera avec émotion ceux de ses ancêtres qui forgèrent le passé. Plus qu'un précis historique, ce livre est un précieux témoignage qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 20 X 30, 187 pages 38.00€

FERE-EN-TARDENOIS et ses environs

A. de Vertus

FERE-EN-TARDENOIS et ses environs

1989, 14 X 20, 120 pages 18.00€

COINCY (Histoire de)

A. de Vertus

COINCY (Histoire de)

1864. L'origine remonte au temps de l'occupation romaine : il y avait des villae rustiques et grossières dont les vestiges nous en disent long sur le peu de fortune des habitants du lieu à l'époque. Ensuite, pendant la période franque, Coincy faisait partie du royaume de Clothaire, avant d'appartenir aux comtes du Vermandois, ducs de Champagne à la fin du VIe siècle. Il y eut très tôt un donjon, rendez-vous de chasse et logement pour les collecteurs d'impôts, autour duquel les gens de la région vinrent se réfugier pendant les périodes de troubles et d'invasions ; les comtes leur permirent même de construire dans la seconde enceinte du donjon ; telle est l'origine du bourg de Coincy. Il est affranchi en 1070 et le futur pape Urbain II vint prendre l'habit à la maison de Coincy. L'auteur évoque la saga des familles de Coincy et de la Garenne. Il nous apprend comment le domaine est rattaché à la couronne et quelle était la fortune de la veuve Clicquot. Il relate aussi les terribles guerres entre les Anglais et les Armagnacs, qui eurent lieu au XVe siècle, ou encore les ravages exercés par les Huguenots, en 1568, ainsi que l'incendie qui dévasta le bourg deux siècles plus tard.© Micberth

1989, 14 X 20, 158 pages 21.00€

LA FERE (Histoire de)

(anonyme)

LA FERE (Histoire de)

1897. Le présent ouvrage nous permet de redécouvrir le passé des communes entre Souillac et Saint-Céré, riches en sites pittoresques, en événements et en personnages. La découverte d'importantes pièces archéologiques dans les grottes de Lacave, telles des pointes de flèche, des burins de silex et des poignards, est le témoignage des premières manifestations de l'écriture. L'auteur nous signale aussi les vestiges des civilisations anciennes, comme ceux de la ville celtique de Puy d'Issolud il nous fait également redécouvrir les merveilles de l'architecture comme le cloître de Martel, chef-d'oeuvre de la Renaissance, ou encore Rocamadour, qui figure parmi les plus belles villes médiévales avec le château des évêques qui couronne le village. L'auteur nous relate les événements douloureux qui éprouvèrent le pays, comme Martel qui fut pillée et détruite pendant les guerres de la Réforme. Enfin, nous découvrons tout au long du récit les personnages qui prirent part aux événements tel Philippe le Hardi qui assura l'indépendance de la bastide de Tauriac vis à vis des très puissants seigneurs, les vicomtes de Turennes. Cet ouvrage ne pourra que passionner tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 156 pages 18.00€

MONTCORNET et ses environs

I.-P. Mien

MONTCORNET et ses environs

1865. A travers une recherche minutieuse effectuée " dans la solitude et le silence ", l'auteur a su restituer le passé de toutes les communes du canton. Ainsi, on apprend quelle était l'importance de Montcornet au XIIIe siècle, comment le bourg fut réduit en cendres en 1574. On découvre l'histoire des seigneurs de Rozoy, Renneval, Régnier. On visite les églises, les châteaux, les édifices aujourd'hui disparus ou encore les lieux témoins de l'invasion espagnole ou des guerres de la Fronde. I.-P. Mien fait partager ses découvertes sur les faits devenus événements, comme la commande par Henri IV d'un manteau en toile de Serge de Montcornet. " La moindre note, écrit-il, aujourd'hui d'une utilité peu appréciable, peut prendre sa valeur dans l'avenir ". C'est pourquoi il relate des faits aussi inattendus que le jugement d'un porc qui avait défiguré un enfant, en 1494, à Clermont-lès-Fermes. Autant de détails qui font de ce livre un passionnant document où le lecteur retrouvera non sans émotion ses ancêtres, maires, instituteurs cités au fil des pages.© Micberth

1989, 14 X 20, 215 pages 25.00€

LE NOUVION-EN-THIERACHE et ses environs

L.-H. Catrin

LE NOUVION-EN-THIERACHE et ses environs

1871. Les notices que nous rééditons dans cet ouvrage, furent publiées par L.-H. Catrin en 1871. Elles sont le résumé et " comme la mise en ordre des notes historiques, géographiques et statistiques (...) patiemment recueillies pour l'usage de nos élèves ", précise l'auteur. On y retrouve de précieux renseignements sur tous les villages du canton, leur origine : les vestiges gallo-romains découverts à Esquehéries, Dorengt, les événements tragiques qui ont marqué la région : guerres, famines, épidémies ruinant le Nouvion qui restera en friche jusqu'en 1722. L'auteur rappelle l'importance des familles de Guise, de Luxembourg, d'Avesnes, seigneurs des lieux. Il nous donne un aperçu de l'industrie et du commerce autrefois : l'importance du tissage, la fabrication du fromage de Maroilles, les ateliers de sparterie et de saboterie à Leschelle. Chaque monument, château, église, y est décrit, comme le Fort-Rouge à Esquehéries, le château-fort de La Neuville. Un précieux ouvrage de référence qui méritait d'être exhumé. Il passionnera les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 146 pages 22.00€

ROZOY-SUR-SERRE et ses environs

I.-P. Mien

ROZOY-SUR-SERRE et ses environs

1865. De la villa mérovingienne de Rozoy aux monnaies gallo-romaines découvertes à Brunehamel, I.-P. Mien révèle l'origine ancienne des villages du canton. Il fait revivre les familles de Rumigny, de Dolignon ou encore Pierre de Craon, seigneur de Rozoy en 1363, tristement célèbre pour l'assassinat du connétable Clisson. L'auteur a su restituer les événements qui ont bouleversé la région : les ravages espagnols, les guerres de la Ligue pendant lesquelles Rozoy sera pillé vingt-deux fois. Il a su également dégager les faits marquants, les anecdotes, l'activité locale autrefois : l'exploitation d'une mine d'or à Grandrieux au XVIIIe siècle, la fonte du toit de l'église de Rozoy en 1792 pour fabriquer des balles. Un ouvrage de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 188 pages 24.00€

SERMAIZE, ville d'eaux

Ch. Rémy

SERMAIZE, ville d'eaux

1873. La petite ville de Sermaize avait acquis une telle importance dans la seconde moitié du XIXe siècle, qu'elle méritait d'avoir un historien. Ch. Rémy n'eut pas l'ambition d'écrire une histoire exhaustive de Sermaize, mais son livre paru en 1873 constitue aujourd'hui un précieux document de référence. On y apprend les bienfaits de la Fontaine des Sarrazins, placée à la frontière du royaume de France. On y découvre des armes et des vases gallo-romains. On assiste aux ravages des guerres de religion : l'incendie du prieuré sous la Ligue, la disparition du château brûlé par le prince de Porcien. Le lecteur se promènera avec émotion dans les rues de sa ville. Il revivra les terribles épidémies qui décimèrent la région. Il participera à l'inauguration de la station thermale, le 29 juin 1852. Le passé de Sermaize, célèbre pour ses eaux dont on faisait déjà usage dans l'Antiquité, ravagée et ruinée par les guerres au XVIe siècle, méritait d'être exhumé. Il passionnera tous les amateurs d'histoire locale. © Micberth

1989, 14 X 20, 140 pages 20.00€

HIRSON et ses environs

A. Desmasures

HIRSON et ses environs

1863. L'ouvrage d'Alfred Desmasures que nous rééditons, parut en 1863 sous le titre " Histoire des communes du canton d'Hirson ". On y découvre l'histoire de chaque commune depuis les origines gallo-romaines ou mérovingiennes. L'auteur fait revivre les seigneurs d'Avesnes, d'Eparcy, les comtes de Roucy; les personnages célèbres qui firent la renommée de leur village : Dom Lelong, historien du XVIIIe siècle né à Saint-Michel ; Ducarne qui inventa la bombe de sauvetage en mer; de Colnet du Ravez, littérateur célèbre pour ses pamphlets. Il relate les événements tragiques que vécut la région, au travers des guerres qui la ravagèrent et qui marquèrent les lieux : " la Tuerie " où les Protestants massacrèrent les ligueurs; les massacres des Ecorcheurs en 1486; les guerres contre les Anglais. A. Desmasures raconte également les légendes comme celle de la bête à chaîne de Mondrepuis, ou l'origine de l'Ecourcie-du-Diable, des Hurées-Calin. Autant de détails qui font de ce livre un passionnant ouvrage de référence pour tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 244 pages 29.00€

MONTMIRAIL-EN-BRIE (Histoire de)

l'abbé Boitel

MONTMIRAIL-EN-BRIE (Histoire de)

1862. Possession des plus illustres et des plus riches maisons de France, Montmirail resta à l'abri des guerres jusqu'à la célèbre bataille de 1814 qui vit la victoire de Napoléon sur les Russes. L'ouvrage de l'abbé Boitel restitue avec beaucoup de vérité les événements qui ont forgé le passé de Montmirail. On découvre le somptueux château, transformé par Louvois, ses magnifiques jets d'eau et fontaines, ses jardins dessinés par Le Nôtre. L'auteur retrace la vie de saint Vincent de Paul, précepteur des enfants de la maison de Gondy, parmi lesquels on trouvera le futur cardinal de Retz. Il rappelle l'histoire du bienheureux Jean, surnommé l'" humble ", au Moyen Age, ou encore le rôle d'Antoine de Silly, nommé gouverneur d'Anjou par Henri IV. Autant de faits, de détails sur les personnages et les lieux, qui font de ce livre un précieux document qui passionnera les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 432 pages 52.00€

MOUY (Les Environs de)

A.-J. Warmé

MOUY (Les Environs de)

1873. A.-J. Warmé évoque dans cet ouvrage un passé prestigieux dont l'origine remonte à l'Antiquité, comme en témoignent les vestiges découverts à Ansacq, Bury. Il nous fait revivre les luttes fréquentes du IXe au XVIe siècle, contre les Normands, les Ligueurs, les Anglais ou les Bourguignons. L'auteur nous rappelle l'importance des seigneurs de la région : les familles de Conti, de Rochefort, les barons de Mouchy-le-Châtel. Il nous fait découvrir les monuments et édifices religieux, comme le château fort d'Ully-St-Georges, l'abbaye de Saint-Cyr ou le château d'Houdainville. A -J. Warmé s'est efforcé, malgré la disparition d'une grande partie du patrimoine, de faire revivre l'histoire du canton de Mouy jusqu'en 1873. Des faits, des personnages, des dates, autant de détails qui passionneront les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 340 pages 39.00€

BRETEUIL (Histoire de)

C.-A. Baticle

BRETEUIL (Histoire de)

1891. Importante cité gallo-romaine alors appelée Bratuspance, Breteuil fut détruite par les Vandales en 406. Elle n'a cessé depuis d'être le théâtre d'événements dramatiques. Bien à l'abri derrière ses enceintes, le château fut de tout temps convoité par les ennemis: Normands, Anglais, Espagnols. Prise et reprise par les catholiques puis par les protestants pendant les guerres de religion, la ville fut ruinée en 1576. L'ouvrage de l'abbé C.-A. Baticle nous permet de renouer avec le passé de l'antique manoir construit dès le haut Moyen Age. On y découvre les prestigieuses familles qui furent les seigneurs du domaine: les maisons de Montmorency, de Roye, de Clermont. L'auteur relate les exploits du comte de Gilduin, blessé à la bataille de Bar en 1037 ou la vie de Jean de Roye, chambellan du roi. Il évoque la prise du château par les Jacques, en 1347, la ruine de la région pendant la guerre de Cent Ans. On trouve également dans ces pages de précieuses informations sur la Révolution qui marqua la fin de la puissante abbaye construite au XIe siècle. Autant de détails qui font de ce livre un ouvrage de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 428 pages 49.00€

BRAY-SUR-SEINE (Histoire de)

L.-A. Roubault

BRAY-SUR-SEINE (Histoire de)

1909. Antique cité gallo-romaine, Bray-sur-Seine entra dans le comté de Champagne en 1118. Poste stratégique pour la défense de Paris, la ville fut souvent l'objet de convoitises et de combats. L'auteur évoque les origines de la ville, ses premiers seigneurs ; Thibault Filetoupe au Xe siècle, Milon Ier qui suivit Pierre l'Ermite en Terre sainte. Il nous rappelle les terribles méfaits du brigand Boson, qui incendia le bourg et l'église en 978, ou encore les " dragonnades " de 1685 qui provoquèrent la fuite ou la conversion de nombreux protestants. " Bâtie sur les rives de la Seine, la petite ville, devenue coquette avec l'âge, semble se reposer à présent des temps héroïques ", écrit l'auteur. Sa liberté fut, en effet, souvent menacée ; occupée par Condé en 1567, elle fut envahie en 1814 par les troupes russes qui y installèrent leur cantonnement. En 1870, à l'approche des troupes ennemies, ses habitants détruiront délibérément le pont construit au XVe siècle. Autant d'événements, de détails consignés dans un ouvrage passionnant. Autant de personnages qui ont forgé le passé. Un document de référence pour tous les amateurs d'histoire locale. © Micberth

1989, 14 X 20, 110 pages 17.00€

DAMMARTIN (Histoire de)

Victor Offroy

DAMMARTIN (Histoire de)

1873. Antique cité gallo-romaine, Dammartin était en 1031 l'une des places fortes les plus importantes de France. Longtemps protégée par ses murailles, elle fut mise en danger lors des guerres de la Fronde et de la Ligue par l'ouverture de brèches irrémédiables. Victor Offroy nous invite à découvrir les origines de la ville, de son château fort, première construction qui y fut établie par les Romains. En 1760, le dernier vestige du vieux Dammartin, situé dans l'ancien quartier des comtes, disparaissait. L'auteur nous rappelle l'importance des comtes de Dammartin, célèbres dans l'histoire par leur courage et leurs talents militaires. Ils se signalèrent à diverses reprises du Xe siècle au XVIe siècle. Le domaine, érigé en comté par Hugues Capet, eut beaucoup à souffrir des guerres de ses seigneurs qui lui apportèrent prospérité et ruine, selon les temps. V. Offroy évoque l'incendie de 1214, la prise de la ville en 1425, par le duc de Bourgogne et Bedford. Il nous invite à visiter les monuments aujourd'hui disparus : l'Hôtel Dieu, les édifices publics érigés par Lavollée, l'église. Autant d'événements, de personnages et d'images réunis dans ce livre, précieux document de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 196 pages 25.00€

COULOMMIERS (Histoire de)

Ernest Dessaint

COULOMMIERS (Histoire de)

1908. Coulommiers fut réunie près de dix fois au domaine de la Couronne. Son histoire est aussi étonnante que mouvementée. Ses antiques remparts et son château furent reconstruits par Clovis ; en 1612, Catherine de Gonzagues y fit édifier un magnifique palais. Le lecteur apprendra dans l'ouvrage d'Ernest Dessaint, quelle fut l'importance de la tannerie dans l'essor économique de la ville. Il découvrira les statuts et règlements de la corporation des tanneurs en 1500. L'auteur fait revivre les seigneurs de la ville : Herbert Ier, comte de Vermandois en 922, Henri II, comte de Champagne qui mourut en Terre Sainte en 1197, ou Jacques d'Armagnac décapité en 1477. Autant de détails et d'événements importants qui font de ce livre un ouvrage de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 286 pages 34.00€

CRÉCY, ESBLY et leurs environs

Georges Husson

CRÉCY, ESBLY et leurs environs

1893. " Au sortir de la gare, Esbly apparaît dans son ensemble. A droite, la grand'rue et le vieux village, à gauche... " et Georges Husson nous entraîne dans une longue randonnée, suivant le cours du Grand-Morin. Au fur et à mesure de sa marche, il relate l'histoire des villes et des villages qu'il traverse. On découvre l'existence du prieuré de Contrevoult depuis le XIe siècle, les réparations du château de Montry qui accueillit Jules Favre et Bismarck lors de leur entrevue en 1870. L'auteur raconte la vie de Gauthier de Châtillon, seigneur de Crécy, évoque la présence de la comtesse du Barry à l'abbaye de Pont-aux-Dames. On assiste aux pillages des Normands à Crécy aux IXe et Xe siècles, aux ravages du ligueur Thury à Quiney, Condé. Autant d'événements qui font de cet ouvrage un document de référence pour tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 356 pages 37.00€

MITRY-MORY (Histoire de)

B. & Th. Lhuillier

MITRY-MORY (Histoire de)

1895. Réunis par ordonnance royale du 8 mars 1839, les hameaux de Mitry et de Mory connurent dès le Moyen Age un remarquable essor économique. Mais, ravagée par les guerres de la Ligue, de la Fronde, minée par les intrigues du cardinal de Richelieu, la ville de Mitry-Mory fut totalement ruinée en 1870. C'est toute cette histoire que retracent L. Benoist et Th. Lhuillier dans leur ouvrage paru en 1895. On assiste à la construction du château de 1585 à 1595. Saccagé par les troupes alliées après la Révolution, il sera détruit en 1816. On apprend l'importance de la fabrication de la dentelle du XVIIe siècle jusqu'en 1835, et que l'exploitation de la betterave à sucre commença en 1864. Les auteurs donnent de précieuses informations sur la découverte de vestiges datant de l'époque de Louis-le-Débonnaire, relatent les intrigues de Richelieu ou le rôle de la Grande Mademoiselle. Autant de faits consignés dans cet ouvrage qui ravira les amoureux du passé.© Micberth

1989, 14 X 20, 136 pages 21.00€

MERU et ses environs

Jules Cauchois

MERU et ses environs

1875. Méru, qui existait déjà sous les Carolingiens, eut de tout temps un certain attrait pour les étrangers qui la visitèrent. Le connétable Anne de Montmorency, qui acheta le château et la terre en 1537, trouvait cette résidence pleine de charme. Toute la région connut des moments difficiles sous la Ligue. Méru, notamment, fut pillé le 10 octobre 1589 par les ligueurs conduits par le sieur de Brouilly. Esches fut l'un des lieux assignés comme résidence aux huguenots chassés de Beauvais. Quant à Lormaison, son château fut détruit par le capitaine calviniste La Noue parce qu'il servait de retraite aux ligueurs. Jules Cauchois évoque dans ces pages le passé prestigieux de Chambly, l'une des plus anciennes villes de France. Chef-lieu d'un pagus, Chambly devint une forteresse considérable sous les comtes de Beaumont. Un incendie détruisit la plus grande partie des habitations le 22 août 1744. On trouve dans cet ouvrage bien d'autres renseignements sur le passé des communes proches de Méru, comme Andeville, " l'un des plus beaux villages du canton ", Ivry-le-Temple, territoire connu sous le nom de plaine dorée à cause de sa fertilité, Anserville, célèbre grâce au père de M. Michel, secrétaire du roi. Une promenade dans le passé qui ravira les amateurs d'histoire locale et les curieux.© Micberth

1989, 14 X 20, 108 pages 20.00€

CHANTILLY (Histoire de)

G. Macon

CHANTILLY (Histoire de)

1908-1912. " Les enfants n'ont pas d'histoire, et l'enfance de Chantilly fut longue ", écrivait G. Macon en 1908. Près d'un siècle plus tard, on comprendra aisément l'utilité d'exhumer l'histoire de la ville de Chantilly. A l'ère du béton, le lecteur assistera avec plaisir à la genèse de la ville : il verra les rues, les chemins changer et se peupler au fur et à mesure des transformations du château. L'auteur relate la vie des puissants personnages qui possédèrent le domaine : les familles de Montmorency, de Condé, dont les noms évoquent de nombreux événements historiques. Il narre les guerres dramatiques : la jacquerie de 1429 la région en désert. Un livre d'histoire où l'on puise aussi de nombreux renseignements sur les rues, la topographie de la ville. Un document de référence indispensable aux amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 360 pages 42.00€

CHARLY-SUR-MARNE (Histoire de)

le Dr A. Corlieu

CHARLY-SUR-MARNE (Histoire de)

1881. Si l'origine de Charly-sur-Marne est incertaine, la ville est déjà mentionnée dans une charte de 858, lors de la donation de Charles-le-Chauve à l'abbaye royale de Notre-Dame-de-Soissons. L'auteur relate dans cette monographie les 929 années de règne de cette abbaye. Il nous fait découvrir les vingt-deux tours, restes de fortifications, relate l'établissement d'un couvent de Cordeliers à la fin du XVe siècle. Il nous fait visiter l'église Saint-Martin, dont la construction commença au XIIe siècle, nous montre ses fonts baptismaux, ses vitraux, ses tableaux. Il évoque encore les coutumes d'autrefois, comme le " charivari ", le jour de mardi gras ou les " brandons ", le premier dimanche de Carême. Le lecteur retrouvera avec émotion ses ancêtres dans les listes de maires, instituteurs, juges de paix cités dans cet ouvrage. Autant de détails qui font de ce document une référence pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 296 pages 34.00€

NEMOURS (Histoire de)

E. Doigneau

NEMOURS (Histoire de)

1884. Nemours, " ville des bois ", châtellenie et prévôté royale, fut le domaine des plus grands seigneurs du royaume : Gautier Ier, chambellan du roi., croisé en 1147, Jacques d'Armagnac, premier duc décapité en 1477, et le dernier duc de Nemours, guillotiné en 1793. E. Doigneau retrace dans son ouvrage, paru en 1884, l'histoire passionnante de la ville. Il relate la construction du château au XIIe siècle, sa restauration et son embellissement entrepris à la fin du XVIIe siècle. Mais l'histoire de Nemours, c'est aussi l'incendie allumé par les Anglais en 1358, ou bien l'inondation de la ville par Le Loing en 1711, événements fatals à de nombreux habitants. Les textes réunis dans cet ouvrage ont fait l'objet de conférences organisées par la Société polytechnique:en 1867. Ils constituent un document passionnant, indispensable à tout amateur d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 252 pages 30.00€

AVON (Histoire des maisons religieuses d')

l'abbé O. Estournet

AVON (Histoire des maisons religieuses d')

1903. A proximité du domaine royal de Fontainebleau, plusieurs territoires d'Avon furent concédés aux congrégations religieuses qui reçurent d'illustres hôtes. Ainsi, les murs des établissements religieux de la ville ont une histoire passionnante que l'abbé O. Estournet s'est proposé de relater dans son ouvrage paru en 1903. Il évoque la fondation de l'hôpital des Basses-Loges par Henry d'Autry, au XIVe siècle, sa ruine lors de la guerre de Cent Ans, puis sa transformation en prieuré. Il fait revivre les grands personnages qui contribuèrent à la vie de ces établissements : Denis de Chailly qui donna ses droits au prieuré des Basses-Loges en 1456; Mme de Maintenon qui aimait y entendre la messe; Jean Chesnel qui fonda l'ermitage de La Madeleine en 1617. Enfin, le lecteur assistera aux nombreux procès qui jalonnèrent l'existence de ses ancêtres. Un livre passionnant, un document de référence qui ravira les amateurs d'histoire.© Micberth

1989, 14 X 20, 206 pages 26.00€

SAINT-CYR-SUR-MORIN (Histoire de)

G.-A. Réthoré

SAINT-CYR-SUR-MORIN (Histoire de)

1896. " Lorsque, aux premiers siècles de notre ère, grâce a l'intervention de l'influence romaine, Janitum (Meaux) devint le siège d'une cité dont le territoire de Saint-Cyr faisait partie, on peut tenir pour certain que quelques groupes restreints de population ne tardèrent pas à s'établir ", écrit G.-A. Réthoré. Fondé en 636, le monastère de Jouarre allait amener une population importante qui créa la ville de Saint-Cyr. Dans cet ouvrage, l'auteur fait revivre les grands personnages comme Anne-Léon de Montmorency, maréchal des camps et armées du roi au XVIIIe siècle, Louis de Culant, gentilhomme de la maison du roi. On visite le château de Saint-Cyr ou celui de Chavigny qui, édifié sur une île du Petit-Morin, fut détruit en 1849. On assiste au développement de Montgouin jusqu'en 1840, grâce aux plâtrières, à la culture de la vigne à Biercy, à l'exploitation de meulières à Noisemont. Autant de détails qui font de cet ouvrage un document de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1989, 14 X 20, 184 pages 26.00€

PARIS (Histoire du XIe arr. - Popincourt)

Alexis Martin

PARIS (Histoire du XIe arr. - Popincourt)

1892. Le siècle de Louis le Grand ne fit qu'effleurer cette région, truffée alors de jardins maraîchers. Malgré l'érection de bâtisses le long des quelques rues grandissantes, la nature insufflait la plénitude. La civilisation du lieu se résumait à un petit village éclos autour de la maison de plaisance de Jean de Popincourt, président du Parlement de Paris sous Charles VI. Vers 1758, le boulevard du Temple s'emplissait de parades démentielles, clôturant l'ère de la sérénité. La floraison de théâtres se poursuivit jusqu'au XIXe siècle; ils étaient bruyants à souhait et colorés de saltimbanques : ainsi Bobèche et Galimafré, le caustique et le paillard, exhibant leurs " verveuses parades ", ou Taconnet, surnommé le " Molière du boulevard. " Mais le divertissement n'était pas l'activité essentielle du Xle arrondissement. La révolution industrielle y amena une ruche ouvrière, qui se démenait tant bien que mal dans un labyrinthe de ruelles crasseuses. Loin des ennuis quotidiens du manufacturier, la rue de la Roquette exhalait un sinistre repos. Sur une petite place adjacente, la Prison des jeunes détenus, fondée par Hippolyte Le Bas, en 1830, pour les délinquants en herbe, côtoie le Dépôt des condamnés où s'entassent les vétérans du crime. Au centre, cinq pierres rectangulaires où s'appuient de temps à autre les montants de la guillotine. Du petit carrefour immortalisé par la funeste révolte du représentant Baudin, au foisonnement de commerces curieusement diversifiés un perruquier réparateur de pendules, par exemple Alexis Martin nous croque un Popincourt tout en contrastes.© Micberth

1990, 14 X 20, 104 pages 22.00€

MEAUX (Histoire de)

A.-E. Carro

MEAUX (Histoire de)

1865. Réunie au comté de Champagne en 1019, la ville de Meaux entra dans le domaine royal par le mariage de Jeanne, héritière de Champagne et de Philippe le Bel, en 1284. Convoitée par des ennemis de tous genres, elle fut à maintes reprises assiégée, voire détruite. Toute l'histoire de la ville de Meaux est relatée dans l'ouvrage d'Antoine-Etienne Carro qui fut publié en 1865. On assiste à la destruction de la cité par les Normands en 8621, à la Jacquerie de 1358 pendant laquelle le comte de Foix et le Captal de Buch massacrèrent les Jacques et les Bourgeois. L'auteur explique la formation de la ville et du marché, séparés par les fortifications, en 862. La construction des murailles autour du marché. en 1200, fut l'oeuvre du comte de Champagne. Le lecteur découvrira avec émotion la charte de la commune accordée par Henri le Libéral en 1179 ; avec stupéfaction l'" arrêt des quatorze ", publié par Jean de Buz, évêque de Meaux, qui institua le massacre des protestants. De l'événement historique à l'anecdote locale, toute l'histoire de Meaux est consignée dans cet ouvrage qui de plus, magnifiquement illustré, ravira tous les amateurs d'histoire locale. © Micberth

1990, 14 X 20, 529 pages 60.00€

TRAPPES (Notes historiques sur)

Léon Hennet

TRAPPES (Notes historiques sur)

1896. Trappes se doit d'être découverte : son histoire est longue, riche et mouvementée. Ses personnages sont remarquables, son fort légendaire. En 1003, la ville change de main : la mère de Robert le Pieux l'a cédée à l'abbaye de Saint-Denis. L'église, qui fait partie de ce don de la première heure, est alors toute jeune, sa fondation remontant à l'an 1000. Sombre et humide dès ses premières années, elle ne ressemble plus à grand chose en 1700 : clocher effondré, chute des voûtes achevée, pourriture des charpentes consommée. La décence imposait de changer le monument. Bel exemple pour l'histoire locale, Trappes réunit des hommes tranchant sur l'ordinaire, et des événements jusqu'à plus soif. Le guerrier Martin est tué lors des croisades. Le politicien François Sublet accumule les fonctions prestigieuses comme secrétaire d'Etat à la guerre ou ministre. Le professeur Guillaume Postel a la science vaste : il enseigne les mathématiques et les langues orientales au Collège de France. De Jean Rigaud, on retient les titres : chevalier, il est nommé capitaine de la forteresse de Trappes par le dauphin Charles, régent du royaume. Etienne Marcel reste pour ses humeurs funestes : soutenu par les rebelles de Paris, il brûle le manoir du premier. Ainsi Trappes se fait sans peine un nom dans l'histoire du pays. © Micberth

1990, 14 X 20, 112 pages 18.00€

ROCQUENCOURT (Histoire de)

Louis Guibert

ROCQUENCOURT (Histoire de)

1896. Rocquencourt était entouré de nombreux hameaux ou fermes : Chèvreloup, Valuceau, Choisy-aux-Boeufs, qui furent démolis lors de la construction du parc du château de Versailles. Au début du XXe siècle, Rocquencourt comptait 200 habitants, le Chesnay 3000, alors qu'en 1709, les deux totalisaient 89 feux au total. Dans son ouvrage publié en 1896, Louis Guibert relate la transformation de ces lieux. On découvre la " cour de Roccon ", villa gallo-romaine mentionnée en 678 lorsqu'un seigneur, Patrice de Thierry III, roi de Neustrie, donna une partie de ce territoire à l'église Saint-Germain-l'Auxerrois. L'auteur évoque l'ancien château féodal, situé non loin de l'église, son rachat par Mme de Provence, et sa démolition. Un nouveau château allait être construit en 1781, et achevé par M. Dommère-Belau après la Révolution. Il fait revivre les seigneurs qui, à partir du XIIe siècle, prirent le nom de la ville : Geoffroy de Rocquencourt en 1120, la famille de Thumery de 1475 à 1570, les Blondels, les Sanguins... On découvre le cahier de doléances des habitants en 1789, la liste des maires depuis le 30 prairial an VIII. Un ouvrage de référence qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale.© Micberth

1990, 14 X 20, 232 pages 30.00€

CHEVREUSE, CERNAY et leurs environs

L. Morizé

CHEVREUSE, CERNAY et leurs environs

1892. Le canton de Chevreuse fourmille de personnages courageux, fervents et loyaux, ce qui ne limite pas la fantaisie parfois cruelle de leur destinée. Anseau de Chevreuse pouvait être fier de son parcours. En 1272 il est fait maréchal du royaume de Sicile en récompense de son aide à Charles d'Anjou. Puis il est nommé Grand Queux de France pour honorer sa fidélité à Philippe le Bel. Il a enfin l'immense honneur, à la fin de sa vie, de pouvoir porter l'oriflamme. Malheureusement, à la bataille de Mons-en-Puelle, il meurt... étouffé dans son armure. Pour rejoindre sans crainte les cieux, saint Thibault s'efforce d'être un abbé modèle. Par son action, l'abbaye des Vaux-de-Cernay devient le plus ardent promoteur de l'ordre de Cîteaux. Père de plusieurs monuments comme Notre-Dame-de-la-Roche, il expire en 1247, inspirant le respect jusque chez saint Louis. La fougue des paysans de Milon est exemplaire. Malgré les ravages et massacres provoqués par les guerres de la Fronde, ils refusent de se réfugier dans une ville fortifiée. Ils s'organisent, prennent le surnommé Sauvegrain comme chef, et font fuir les pillards, protégeant même les villages voisins. Les pâles copies n'ayant rien de très estimable, le canton s'est fait une histoire propre qui confirme son importance dans le royaume d'alors.© Micberth

1990, 14 X 20, 160 pages 22.00€


Page 1 sur 2  -  79 articles.

 1  2  page suivante>>