Librairie | Recherche



Catégorie  
Titre ou mot-clef  
Auteur  


Entrez, de préférence, deux mots.
ex.: Chateaux Bretagne, Archives, Auvergne,
Héraldique Normandie, Généalogie, Epinal...

Utilisez le singulier, la recherche sera plus large.
Vous pouvez également utiliser une racine pour une recherche encore plus large.

ex.: chev pour chevalier, chevalerie, chevaux, ...
Vos caractères peuvent-être accentués ou non, en majuscules ou minuscules.

Nombre d'articles par page

Page 1 sur 14  -  274 articles.

 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  page suivante>>


Le Poher, Finistère et Côtes-du-Nord, ses monuments, ses fiefs, ses manoirs et leurs possesseurs

Vicomte Henri Frotier de la Messelière

Le Poher, Finistère et Côtes-du-Nord, ses monuments, ses fiefs, ses manoirs et leurs possesseurs

Devenu introuvable, cette plaquette donne quantité de renseignements sur les familles possessionnées dans le Poher (Finistère, Côtes d’Armor).

Voir la table des noms de cet ouvrage

réimpression de l’ouvrage 90 pages, 15 x 24, 25.00€

Du rocher de La Latte au rocher de Monaco, LES GOUYON MATIGNON, huit siècles d'histoire, leurs juveigneurs, leurs alliances et leurs demeures

Mériadec de Gouyon, coll. Luc Boisnard

Du rocher de La Latte au rocher de Monaco, LES GOUYON MATIGNON, huit siècles d\'histoire, leurs juveigneurs, leurs alliances et leurs demeures

Remarquable histoire et généalogie de cette grande maison bretonne et de l'ensemble de ses branches et rameaux.

2007, 21 x 30, relié, 424 p, nb blasons et ill. couleur 80.00€

Dictionnaire des châteaux et manoirs du Morbihan

FLOQUET, Ch.

Dictionnaire des châteaux et manoirs du Morbihan

Ce livre répertorie, situe et donne un bref historique de 835 édifices, répartis sur 232 communes. Parmi eux, nombreux sont ceux qui, blottis dans la belle campagne bretonne, demeurent totalement inconnus du public.

1991, 280 p., 16 x 24, 35.00€

Châteaux, manoirs et paysages ou quinze promenades autour de Dinan

MONIER, M.E.

Châteaux, manoirs et paysages ou quinze promenades autour de Dinan

1993, 636 p, 17 x 24 53.00€

NOBLE ET FORTE MAISON L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe siècle

Elisabeth Sirot

NOBLE ET FORTE MAISON L\'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe siècle

D'apparence modeste ou luxueuse, les nombreuses maisons fortifiées qui occupent encore la campagne, invitent l'archéologue, spécialiste des châteaux médiévaux, à se pencher sur leur histoire. Celle de leurs vestiges matériels nous éclaire d'abord sur la mise en oeuvre de matériaux de construction variés, de techniques architecturales originales, notamment pour les installations de confort, le chauffage, l'hygiène; de plus, le décor n'échappe pas aux occupants, trop souvent assimilés à une population de militaires un peu rustres. La chronologie de ces habitats ruraux est désormais assez bien établie; l'exploitation des textes et les datations par dendrochronologie pratiquées dans de nombreuses régions, permettent de situer leur phénomène d'apparition, à la fin du XIIe siècle et au début du XIIIe siècle, la mise en place du plus grand nombre s'effectuant entre 1250 et 1350. Au fur et à mesure que la connaissance de la maison se précise, l'histoire de ses habitants se dévoile. Dans un premier temps, des petits seigneurs chevaliers - parfois à l'origine des premières mottes au XIe siècle -, portent le nom de leur terre, puis, avec l'avènement d'une noblesse de service, ce sont des juristes, des magistrats ou autres officiers des comtes et des ducs qui cherchent à se distinguer du reste de la population, en occupant un lieu de résidence semblable à celui des authentiques lignages.Tous appartiennent à une aristocratie laïque, au sens d'élite sociale, ils bénéficient de nombreux privilèges et d'une certaine aisance financière. Cette aristocratie inscrit dans sa résidence - un logis fortifié - les codes qui marquent son identité culturelle. Résider à la campagne, dans une maison «noble et forte» est considéré au XIVe siècle, comme un indicateur de réussite sociale. Compte tenu de la variété et de la richesse des informations que nous lègue ce « petit château », il est temps de donner un cadre scientifique à des recherches régionales trop souvent limitées à des inventaires, conduits sans autre perspective qu'un intérêt patrimonial. Cet ouvrage, qui n'offre qu'un aperçu des multiples directions de recherche proposées par les habitats fortifiés mineurs au Moyen Âge, aura, nous l'espérons, rendu à la maison forte ses lettres de noblesse...

2007, 17 x 24, 208 p., 42.00€

Châteaux et manoirs en Mayenne

Nicole Villeroux, Bertrand Bouflet, Jacques-Henri Bouflet

Châteaux et manoirs en Mayenne

Dispersés sur le territoire du département, cachés dans le bocage ou révélés par les aménageurs, les châteaux et les manoirs apparaissent à nos yeux comme les jalons d'une histoire en mouvement permanent.Depuis la fin du IXe siècle où surgit en Mayenne l'un des premiers signes de la féodalité, jusqu'au second empire, qui voit l'édification des derniers grands châteaux, reflet d'une prospérité rurale et bourgeoise, le département s'est couvert d'un nombre impressionnant de manoirs, maisons fortes, forteresses, donjons et châteaux. Chacun possède sa propre histoire, modelée par les bâtisseurs et les familles qui les ont occupés durant quelquefois des dizaines de générations.

2003, 208 p., format 24 x 25 39.00€

Versailles, le roi et son domaine

Vincent Maroteaux

Versailles, le roi et son domaine

Reposant sur le dépouillement de sources inexploitées jusque là, ce livre envisage pour la première fois de façon précise l'histoire de cet impressionnant complexe immobilier et foncier, et des aménagements colossaux qui ont accompagné sa constitution, transformant la face de toute une région. Illustré de plus d'une centaine de photographies et reproductions, l'ouvrage apporte par ailleurs beaucoup d'éclairage neufs sur la vie du domaine de Versailles au XVIIe.

2000, 17 x 24, 296 p., 30.00€

CHATEAUX FORTS DE VENDEE, guide d'histoire et de visite

Gilles Bresson

CHATEAUX FORTS DE VENDEE, guide d'histoire et de visite

Ce livre est à la fois un guide d'histoire, très documenté, qui retrace les évènements principaux de chaque château fort et les faits les plus marquants de la vie de leurs seigneurs, mais c'est aussi un guide de visite scrupuleusement documenté qui offre, pour chaque édifice, une découverte commentée avec plan détaillé et fournit un passionnant regard sur l'architecture militaire.

2006, 16 x 25, 96 p., ill. 16.00€

MAISONS DES CHAMPS dans l'Europe de la Renaissance

sous la dir. de Monique Chatenet

MAISONS DES CHAMPS dans l'Europe de la Renaissance

Le phénomène, propre à la Renaissance tient à la manière dont, en Italie au XIVe, l'idéal de l'antiquité revisité s'empare de la vie à la campagne et de son cadre. Dans quelle mesure le concept de la villa italienne s'est-il diffusé dans l'Europe de la Renaissance ? Quels en furent les intermédiaires Alors que le phénomène livresque impressionne par son ampleur, l'architecture construite reste volontiers attachée aux usages locaux. De plus, une différence fondamentale touchant l'ordre social divise les nations...

2006, 21 x 27, 336 p. (en francais, italien et anglais) 56.00€

Le château de Bonnivet, Entre Blois et Chambord : le chaînon manquant de la première Renaissance

Guillaume (Jean)

Le château de Bonnivet, Entre Blois et Chambord : le chaînon manquant de la première Renaissance

Le château élevé par l’amiral de Bonnivet, grand favori de François Ier, au nord de Poitiers entre 1516 et 1525 fut l’entreprise la plus ambitieuse de la première Renaissance avant Chambord. Il n’en subsiste qu’une centaine de pierres sculptées conservées pour la plupart au musée de Poitiers. Ce livre veut d’abord restituer, à partir d’un plan cadastral et de quelques vues anciennes, incomplètes et inexactes, les principales dispositions de ce château presque oublié de l’histoire de l’architecture parce qu’il n’a pas été gravé par Du Cerceau, à la différence de Bury, de Madrid ou de Saint-Léger. Calcul et dessin sont les instruments de cette recherche qui aboutit finalement à des restitutions graphiques, dans certains cas assez précises pour qu’une bonne partie des fragments conservés retrouvent leur place dans le grand escalier célébré naguère par Rabelais. Il devient alors possible de réfléchir sur le château, enfin « visible » : deux chapitres mettent en évidence l’originalité de son architecture et la qualité souvent exceptionnelle de sa sculpture ornementale. L’histoire de la première Renaissance française, dans ses années les plus créatrices, s’en trouve sensiblement modifiée.

2006, 21 x 27 cm, 160 pages, 245 illustrations en noir et en couleurs, 38.00€

HISTOIRE DE CHATEAUMEILLANT II

Emile Chénon

HISTOIRE DE CHATEAUMEILLANT II

En mourant, en 1927, Emile Chénon laissait non édité le tome premier de l'histoire de Châteaumeillant depuis l'époque du village celte jusqu'aux premières guerres de religion. Il parut seulement dans les années 40. Mais le manuscrit du tome 2 annoncé et très attendu était perdu. Retrouvé récemment, écrit dans une sténotypie oubliée, il fut, cependant, traduit fidèlement. Nous le donnons tel quel au lecteur. Ce tome 2 débute, en 1588, avec les nouveaux seigneurs de Châteaumeillant, les Gamaches, dont le premier, Georges, est un fidèle du roi Henri III. Il se bat contre les ligueurs pour le roi, pour le Berry et pour Châteaumeillant. En 1644, la châtellenie de Châteaumeillant passe aux Fradet de Saint-Août et est érigé en comté. Pendant plus de cent ans les Fradet gouvernent, outre la seigneurie de SaintAoût, ce comté de Châteaumeillant auquel ils ajoutent entre autres la baronnie de Saint Jeanvrin, la vicomté de la Motte Feuilly, les terres de Néret. Leur justice s'étend sur toute cette région. C'est la grande époque de Châteaumeillant que l'épouse de Jean Fradet, une Lusignan, a placé sous la protection de la fée Mélusine. En 1757, le comté et toutes les seigneuries rattachées sont achetés par le grand financier Pâris de Montmartel. Mais son fils Armand dit « le fou » dilapide l'héritage paternel et laisse le château à l'abandon. Il est interdit par la justice et comté et seigneuries sont vendus par morceaux. Le comté de Châteaumeillant est acquis par Pierre-Michel de Brosse, vicomte de Sainte Sévère, et son épouse Colette de Bizemont. Ils restent propriétaires de Châteaumeillant jusqu'au début de la Révolution. Avec elle le pouvoir passe à d'anciens officiers du comté. Grâce à eux, la ville, qui s'appellera un moment Tell Le Grand, n'a pas trop à en souffrir; localement, la Révolution s'en prend surtout à la religion. C'est ainsi que le clocher de l'église Saint Genès est abattu. Au long de cette histoire, Chénon nous décrit ce qu'était la ville au XVIIIème siècle, les limites de la justice du comté, les offices seigneuriaux avec leurs titulaires successifs et les droits seigneuriaux qui pèsent sur les habitants du comté.

2007, 17 x 25, 168 p., 30€

CHATEAUBRIAND

BERCHET, Jean Claude

CHATEAUBRIAND

Déjà auteur de la monumentale édition critique des Mémoires d'outre-tombe, Jean-Claude Berchet publie une somme de mille pages sur le «Génie». Difficile de rendre compte d'un tel monument de notre histoire politique et littéraire. Quand il s'agit de Chateaubriand, un aristocrate qui a «traversé le siècle le plus agité de notre histoire», la tâche est compliquée. Cette biographie de mille pages restera pendant longtemps la biographie de référence sur Chateaubriand. Le livre de Jean-Claude Berchet est en effet l'œuvre d'une vie. Il y a un lien plus logique qu'on ne l'imagine entre le libéralisme noble de l’enfance de Chateaubriand et l'engagement «démocrate et chrétien» de sa vieillesse. C’est idéal d'un républicanisme noble, commun à travers les siècles entre un Boulainvilliers, un Fénelon et un Lamennais. Le livre commence en nous introduisant dans tous les recoins de cette noble famille bretonne qui joua un rôle si important sur l'esprit du grand romantique. Il nous parle d’une éducation, des jacqueries nobiliaires de 1787-1788 et d’un certain sens de l’honneur : «Plutôt la mort que la souillure»… C’est aussi une merveilleuse plongée dans la correspondance du grand homme qui accompagne en filigrane ne travail de Jean Claude Berchet, qui a scruté minutieusement plus de 4 000 lettres de sa main pour nous rendre toute l’intimité d’un monument de notre histoire politique et littéraire.

2012, 1050 p. 29,50€

Fiefs et châteaux forts relevant de la comté d'auvergne

chanoine J.B. Fouilhoux

Fiefs et châteaux forts relevant de la comté d'auvergne

1926, réédition 2004, 14,5 x 21, 542 p., 65.00€

Île de France, édifices connus et méconnus

P. Thiébaut

Île de France, édifices connus et méconnus

Au-delà de simples photographies, seul le croquis pouvait offrir au lecteur une nouvelle approche l'invitant à une relecture des édifices mettant en exergue leur composition , leur structure et leur modénature. Pour ne pas occulter le pouvoir de l'image, des textes concis, à vocation pédagogique, décryptent le style ou le caractère de chacun de ces bâtiments.

2002, 30 x 24, 250 p., 45.00€

Les Maisons fortes du Dauphiné

J.J.A. Pilot

Les Maisons fortes du Dauphiné

2005, reprint, 11 x 18, 212 ,pages 42.00€

LES HOTELS PARTICULIERS PARISIENS

de Larbodiere JM

LES HOTELS PARTICULIERS PARISIENS

Environ huit cent hôtels particuliers font aujourd'hui partie du paysage parisien. Qu'est ce qu'un hôtel particulier ? Une habitation pour une seule famille, qui affirme le statut social privilégié de ses habitants. En ouvrant la porte cochère, on pénètre dans une cour intérieure qui permet d'accéder aux bâtiments imposants logeant les maîtres et les nombreux domestiques, donnant sur un jardin clos et quelques espaces spécifiques à la haute société. Reconnaître la façade d'un hôtel particulier parisien, c'est déterminer son époque et découvrir son histoire. Véritables joyaux d'architecture, ces façades témoignent de l'évolution des modes de vie et de l'histoire de Paris du Moyen Âge au XXe siècle. Un livre essentiel pour arpenter les rues de la capitale d'un oeil averti !

2004, 21 x 28, relié, 220 p. 25.00€

LE CHATEAU DE FOIX, Notice historique et archeologique

F. Pasquier & R. Roger

LE CHATEAU DE FOIX, Notice historique et archeologique

Symbole du pouvoir des puissants comtes de Foix au moyen-âge, le château qui domine la cité fut le théâtre des affrontements liés à la Croisade contre les Cathares, à Simon de Montfort et aux courageux comtes de Foix. Par la suite, rarement utilisé comme résidence princière, il vit passer cependant Gaston Febus, Henri de Navarre (futur Henri IV). Un temps menacé de démolition, il est transformé en prison jusqu’au milieu du XIXe siècle. Quant à la notice archéologique, elle permettra au visiteur de mieux appréhender la visite du château actuel au point de vue de son architecture et sa construction.

15 x 21, 2010, 174 p., 16€

LE CHATEAU DE FOIX, (Ariège) Notice historique et archeologique

F. Pasquier & R. Roger

LE CHATEAU DE FOIX, (Ariège) Notice historique et archeologique

Symbole du pouvoir des puissants comtes de Foix au moyen-âge, le château qui domine la cité fut le théâtre des affrontements liés à la Croisade contre les Cathares, à Simon de Montfort et aux courageux comtes de Foix. Par la suite, rarement utilisé comme résidence princière, il vit passer cependant Gaston Febus, Henri de Navarre (futur Henri IV). Un temps menacé de démolition, il est transformé en prison jusqu’au milieu du XIXe siècle. Quant à la notice archéologique, elle permettra au visiteur de mieux appréhender la visite du château actuel au point de vue de son architecture et sa construction.

15 x 21, 2010, 174 p., 16€

LES CHATEAUX FABULEUX DE LOUIS II DE BAVIERE

REYNAUD (Elizabeth)

 LES CHATEAUX FABULEUX DE LOUIS II DE BAVIERE

Roi de légende, mécène et protecteur des arts qu'on déclara fou, Louis II de Bavière nous laisse pourtant un fabuleux héritage. En 1864, au coeur d'une Europe déchirée, il succède à son père sur le trône de Bavière à 18 ans. Sa beauté juvénile, sa prestance séduisent d'emblée son peuple. Âme sensible torturée par des amours interdites, Louis fait construire des palais de contes de fées comme autant d'écrins pour abriter ses rêves. Les châteaux de Neuschwanstein, de Linderhof et de Herrenchiemsee, qui engloutissent des sommes considérables, témoignent encore aujourd'hui d'une incroyable fièvre bâtisseuse. À ces deux passions s'ajoutent celles que lui inspirent les jeunes hommes et sa cousine Sissi, impératrice d'Autriche, qui sera son âme soeur jusqu'à sa mort en 1886.

2012, 251 p. 21 €

CHATEAUX ET CHATELAINS DU VEXIN

GILLES, José

 CHATEAUX ET CHATELAINS DU VEXIN

Cet ouvrage retrace l’histoire, des origines à nos jours, des châteaux de : Marines, Chars (château neuf et château fort), Saint-Cyr-sur-Chars (Lavilletertre), Neuilly-en-Vexin, Grisy-les-Plâtres, Cormeilles-en-Vexin, Montgeroult, Courcelles-sur-Viosne, Dampont et Moussy. Un petit bijou d’histoire locale et régionale.

21 x 30, 190 p. 22 €


Page 1 sur 14  -  274 articles.

 1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  page suivante>>