Librairie | Recherche



Catégorie  
Titre ou mot-clef  
Auteur  


Entrez, de préférence, deux mots.
ex.: Chateaux Bretagne, Archives, Auvergne,
Héraldique Normandie, Généalogie, Epinal...

Utilisez le singulier, la recherche sera plus large.
Vous pouvez également utiliser une racine pour une recherche encore plus large.

ex.: chev pour chevalier, chevalerie, chevaux, ...
Vos caractères peuvent-être accentués ou non, en majuscules ou minuscules.


Pierre Gilbert Le Roy, Baron d’Allarde, disciple des Lumières, fut un artisan de la liberté à l’aube de la Révolution. C’est un aristocrate d’origine nivernaise, apparenté aux plus grandes familles du royaume,

BINET, Jean St

Pierre Gilbert Le Roy, Baron d’Allarde, disciple des Lumières, fut un artisan de la liberté à l’aube de la Révolution. C’est un aristocrate d’origine nivernaise, apparenté aux plus grandes familles du royaume,

Toute l’histoire à travers le dépouillement des archives de la commune, de celles et ceux qui ont assuré son développement à proximité de la capitale. Une approche différente d’histoire locale, par une association de passionnés.

17 x 25, 189 pages, illustrations, 35 €

Manoirs & gentilhommières du bourbonnais et du nivernais

Gauthier Joseph

Manoirs & gentilhommières du bourbonnais et du nivernais

Les manoirs et les gentilhommières ont un avantage sur les châteaux, ils sont essentiellement typiques et caractéristiques de la région dans laquelle ils ont été édifiés. Ils réalisent le type parfait de la construction provinciale française. Quelques intelligentes restaurations ont permis de sauver de la destruction plusieurs charmants édifices dont on trouvera dans ce livre quelques exemplaires. Joseph Gauthier présente une quarantaine de ces manoirs et gentilhommières de la Nièvre à l'Allier. 40 planches de photographies en noir et blanc illustrent cet album édité pour la première fois en 1930.

18 x 25, 26 pages + 40 planches.18 x 25, 26 pages + 40 planches. 23.00€

COSNE (Histoire de)

A. Faivre

COSNE (Histoire de)

1895. " Les ouvrages relatifs à la province, les grandes collections historiques, les archives de la Mairie et autres dépôts de la localité ont été compulsés avec grand soin. Ils ont fourni quantité d'événements et de faits que le lecteur apprendra en parcourant ces pages écrites d'un style sobre, sans prétention et sans longueurs, avec la sincérité d'un témoin, la franchise d'un narrateur impartial, la simplicité d'un amateur du passé et de la vie paisible de nos ancêtres ", écrivait René de Lespinasse à propos de l'auteur. A. Faivre a su redonner vie aux lieux, aux monuments, aux personnages célèbres qui firent le passé de la commune. Il nous rappelle l'occupation de la contrée par les Romains, en l'an 52 avant Jésus-Christ, lorsque César vint à Decize. Il évoque les guerres entre les Armagnacs et les Bourguignons sous Charles VI ou encore l'importance du protestantisme à Cosne au moment de la Réforme. Le lecteur retrouvera avec émotion et intérêt ses ancêtres et découvrira l'origine du nom des rues de la ville. Un livre qui passionnera tous les amateurs d'histoire locale soucieux de mieux connaître le passé de leur région.© Micberth

1990, 14 X 20, 192 pages 26.00€

CORBIGNY (Histoire de)

P. Lyon

CORBIGNY (Histoire de)

1901. Cet ouvrage évoque un site exceptionnel, tant par sa puissance temporelle que par son prestige spirituel : il s'agit naturellement de Corbigny, dont l'abbaye fut prospère et influente pendant plus de sept siècles et la cité, active et industrieuse, bien que soumise, comme la communauté religieuse qui l'avait enfantée, aux vicissitudes de l'histoire. L'abbé Marillier, vicaire général de Nevers, fasciné à juste titre, comme homme d'Eglise et comme homme d'archives, par le destin étroitement lié de l'abbaye et de la cité, était plus habilité que quiconque pour restituer leur passé. Deux constantes, mises en valeur par son " modeste travail " (dixit), se retrouvent dans le récit qu'il fait de l'histoire mouvementée de Corbigny : la ferveur religieuse qui présida à la fondation du premier monastère (IXe siècle), ainsi qu'à la perpétuation de l'abbaye et la violence qui se manifesta sous toutes ses formes, intra et extra muros. Que ce soit à travers la rébellion des moines contre l'abbé commendataire de Flavigny, leur supérieur, ou dans les excès du prieur Robert de Nevers dit Robert le Diable (XIe siècle) ou encore chez les hérétiques Poplicains du XIIe siècle et à partir du XIVe siècle, chez les brigands des Grandes Compagnies qui amenèrent la cité à se fortifier, la violence et la convoitise sont très souvent présentes dans ces lieux où la richesse temporelle côtoie le sacré. Les Armagnacs assiègent la ville en 1423, sans succès, mais ils pillent et réduisent en cendres l'abbaye. Celle-ci est rebâtie, car " les religieux sont d'éternels recommenceurs ". Toutefois, à la fin du siècle, et sous l'effet des guerres entre Louis XI et Charles le Téméraire, la ville est en ruine et il faut la reconstruire. Au siècle suivant, ce seront les affrontements entre catholiques et protestants qui s'avèreront tout aussi funestes : prise de la ville par les huguenots qui l'occuperont pendant neuf ans et mise à sac de l'abbaye. La renaissance catholique (1583-1626) sera longue et difficile et au XVIIe siècle nous entrons dans une nouvelle ère, avec la substitution des abbés séculiers aux abbés réguliers. Le début de la construction d'une nouvelle abbaye, en 1754, scellant une pérennité spirituelle multiséculaire et le procès intenté par le conseil municipal corbigeois contre les Frères de la doctrine chrétienne, (1881-1887) qui clôt le livre, montrent bien qu'une grande destinée est un combat perpétuel.© Micberth

1990, 14 X 20, 168 pages 23.00€