Articles | ARMORIAL DE L'ANF

Armorial de l'ANF

Jean de Bodinat, Jacques de Saulieu et Jean de Vaulchier

Armorial de l'ANF

L’ouvrage comprend :- Une préface de M. de Saint Pulgent, président de l’A.N.F. - Une introduction sur cet Armorial par Jean de Vaulchier - Héraldique et Noblesse par Hervé Pinoteau - L’A.N.F. et les Actes Recognitifs par Jean de Bodinat - Une explication héraldique de l’Armorial par J. de Saulieu - Les 2.238 notices, par ordre d’entrée, de 1933 à 2003. Ces notices comprennent pour chaque famille : - Son numéro chronologique d’entrée à l’A.N.F., son patronyme complet et celui de ses branches, sa province d’origine, le ou les blasonnements des armes qu’elle porte, la figuration du blason en couleurs, les preuves de noblesse présentées à l’A.N.F. - Un index général alphabétique des 2.238 familles - Une liste des renvois au nom d’usage.

2004, 20 x 30 cm, 896 p., 2004, 896 pages quadrichromie, reliure pleine toile du Marais. 120€

Qu’est-ce que la noblesse aujourd’hui ?

En France, nous pouvons en donner la définition suivante : « Un ensemble de personnes, organisées en familles, se transmettant en ligne agnatique (par les mâles), par le sang et en légitime mariage, une qualité reconnue ou attribuée par un pouvoir souverain ». Cet ensemble aux limites précises, représenterait 0,2% de la population du pays.
La noblesse ne constitue plus comme sous l’ancien régime, une classe sociale. Elle n’est pas non plus compte tenu de la grande diversité de ses origines, un groupe ethnique. Sous l’ancien régime, être noble signifiait appartenir à une classe sociale et politique, bénéficiant de certains avantages et privilèges, et soumises à certaines obligations, spécialement militaires. Depuis la Révolution, la définition n’est plus valable. La noblesse rétablie par Napoléon et reconnue par les régimes successifs n’a plus de privilèges ; être noble signifie aussi bien appartenir à la descendance de nobles d’ancien régime que de nobles crées depuis 1806. C’est une distinction purement honorifique, comme le pourrait être une décoration héréditaire.
Les seuls avantages qui lui soient attachées viennent de l’état des mœurs ou des préjugés. Cependant, on peut penser que les personnes nobles, se distinguent de leurs contemporains par certaines attitudes face à la vie :
• La force de leur sentiment d’appartenance à une collectivité. Se réclamer de la noblesse, qualité liée à la naissance, c’est admettre que nous sommes un chainon d’une famille et accepter les obligations qui en découlent ; le noble doit agir conformément à un code de conduite qu’il n’a pas élaboré seul ; Il reconnait que son comportement est dicté par son appartenance à un groupe social.
• Leur culte de la tradition. L’attachement aux souvenirs de leurs ancêtres, conduit les nobles à respecter la tradition ; ils pensent l’avenir comme la continuation d’un passé qu’ils respectent et dont ils s’inspirent.
• Leur conscience de vouloir être différents et exigeants pour mieux servir.
La noblesse constitue donc un groupe social qui a su conserver sa spécificité à travers un attachement aux vertus et principes qui commandent la vie familiale et la vie en société.